Juifs et anarchistes : Histoire d’une rencontre

 

   Amedeo Bertolo (Milan, 17 septembre 1941 - 22 novembre 2016) est un économiste de formation, spécialiste des questions agricoles. Activiste et théoricien de l'anarchisme, il est l'une des figures marquantes du mouvement libertaire italien de la fin du xxe siècle. En 1962 à Milan, il est impliqué dans l'enlèvement du vice-consul honoraire d'Espagne, dans le but d'obtenir la grâce d'un détenu anti-franquiste condamné à mort. En 2008, il dirige la publication de l'ouvrage collectif Juifs et anarchistes : Histoire d’une rencontre...

 

   "Une étrange et magique rencontre..." C'est ainsi qu'Amedeo Bertolo définit dans son introduction la convergence - entre la fin du XIXe et la moitié du XXe siècle - de deux traditions que l'on aurait tendance à considérer comme étrangères l'une à l'autre. Mais il suffit d'évoquer les noms de Bernard Lazare, de Gustav Landauer, de Franz Kafka, de Gershom Scholem, d'Emma Goldman et de tant d'autres pour prendre conscience à la fois de la réalité complexe d'une telle rencontre, mais aussi de sa richesse, qui a influencé durablement à la fois le mouvement ouvrier international, les expériences communautaires en Argentine, aux Etats-Unis ou en Israël, mais également, en retour, le judaïsme moderne, ouvrant la voie à ce qu'il convient d'appeler sa version "laïque". Ce volume, issu d'un colloque tenu à Venise en 2000, retrace l'histoire de cet "anarcho-judaïsme" ou "judéo-anarchisme", de ses figures emblématiques et des débats qu'il a suscités, notamment lors de la création de l'Etat d'Israël, autour de la question du nationalisme.