Paul AVRICH

 

Historien de l’anarchisme

 

   Il naît à New York le 4 août 1931, dans une famille juive originaire d’Odessa (Ukraine). Suite à la visite aux Etats-Unis de Nikita Khrouchtchev, en 1959, il peut partir en URSS étudier et mener à bien sa thèse d’histoire sur « La Révolution russe et les comités d'usine » qu’il soutient en 1961 à l'université Columbia. Lors de ce voyage, Paul Avrich découvre le rôle des anarchistes dans la révolution et l'insurrection de Cronstadt en 1921. Il a consacré plusieurs ouvrages à ces questions et en a imposé l'enseignement au Queens College, à New York, malgré l'opposition initiale des autorités universitaires. Le développement aux Etats-Unis des recherches historiques sur l’anarchisme est d’ailleurs sans doute partiellement dû aux « belles histoires de l’oncle Paul ». Paul Avrich lisait sans difficultés la plupart des langues européennes, y compris le russe et le yiddish. Après les anarchistes russes, il s’est lancé dans une grande histoire du mouvement anarchiste aux Etats-Unis, par chapitres thématiques : Voltairine de Cleyre d’abord, puis les Ecoles modernes inspirées de Francisco Ferrer, la tragédie de Chicago en 1886, Sacco et Vanzetti, les anarchistes juifs, les immigrés et réfugiés. Son dernier ouvrage important réunit deux cents interviews de militants libertaires, menées pendant près de trente ans, « source d’une valeur incomparable pour les futurs chercheurs ». Paul Avrich est mort à New York, le 17 février 2006, à l'âge de 74 ans.

 

(D’après Marianne Enckell, CIRA-Lausanne.)